Supplikation

Traduction proposée : supplique

Traduction alternative : requête

Définition : La supplique est un texte remis par un suppliant à une autorité et quémandant une faveur de sa part. Le terme de supplique, originaire de la chancellerie pontificale, apparaît sous la forme de « supplik » ou « supplikation » dans les sources, et est un type de document particulièrement important dans les derniers siècles de l’Empire et qui éclaire les rapports entre gouvernants et gouvernés (cf. Herrschaft), entre le normatif et le gouvernement par la grâce. À travers une rhétorique formelle mélangeant une représentation semi-fictive du requérant et un ensemble de formules et titulatures transmis par les chancelleries et les notaires, le suppliant requiert une grâce, dans le cadre d’une procédure judiciaire qui le concerne, d’une subvention financière ou de l’octroi d’une place. Il peut s’agir d’infléchir une loi ou d’obtenir une exception. On retrouve ainsi la supplication à toutes les échelles : de la ville, du tribunal, des autorités territoriales. Les suppliants peuvent être des individus ou une collectivité (corporation, groupe d’intérêts, village ou ville).

Problème de traduction : Il ne semble pas y avoir lieu d’utiliser la traduction « supplication » qui désigne finalement une manière d’évoquer la requête, alors que la supplique désigne avec plus de bonheur tant la procédure que le document. Il faut également éviter les traductions de « doléances » et « pétition » qui renvoient à d’autres procédures et d’autres terminologies.

JDDL